aucun commentaire pour l'instant

Un kilomètre en or

Avant de revenir sur ta semaine polonaise plus en détails, félicitations pour ton premier titre de Champion du Monde Elite !!    
Quentin Lafargue : Merci beaucoup!! C'est un sentiment assez spécial et incroyable! Je cours après ce résultat depuis tellement longtemps, que j'ai du mal à complètement réaliser. Je suis super content!! Le travail paie toujours, il suffit juste de ne jamais arrêter d'y croire!! 
 
La vitesse par équipe est au programme de ton premier jour de compétition (le mercredi). Tu participes aux Qualifications. Quel était l’objectif de cette première course?   
QL : L'objectif était clairement de réaliser le meilleur chrono d'ensemble possible. C'est la première fois que cette équipe était alignée aux Championnats du Monde et c'était important de voir en conditions réelles ce qu'elle pouvait faire. À titre personnel, j'avais vraiment à coeur de faire un bon chrono dans mon 3ème tour. Nous avons terminé 2ème des qualifs en 43"3. C'était déjà une belle perf, mais on a toute de suite senti que l'on pouvait faire mieux au fil du tournoi!
 
Tu reprends le poste de finisseur pour la Finale face à « l’ogre » néerlandais, champion du Monde et d’Europe en titre. Raconte nous cette dernière course de la journée…
QL : Pour être honnête, il n'y avait qu'un seul objectif pour nous en finale, c'était le chrono. Les hollandais ont clairement dominé le tournoi. Cependant, nous, nous avons réussi à  améliorer nos chronos à chaque manche, avec en prime un 42"88 en finale. Et ça c'est une grande satisfaction!  Nous avons enfin franchi la barre des 43" que l'on tardait à passer et nous sommes Vice-Champion du monde! J'ai cru lire à certains endroits que le sprint français était en perte de vitesse, je crois que cette médaille d'argent montre encore une fois notre régularité au plus haut niveau!  
 
L’épreuve du Kilomètre ayant lieu le vendredi, qu’as-tu fait de ta journée « off » du jeudi?
QL : J'ai plutôt apprécié le fait que les deux épreuves ne soient pas sur deux jours d'affilés. De ce fait, j'ai pu prendre mon temps pour dormir un peu plus longtemps et je suis allé faire une petite décontraction sur rouleau au vélodrome. Ensuite, je suis rentré à l'hôtel pour ne pas gaspiller trop d'énergie et j'ai suivi les résultats des copains et copines.  
 
Nous y voilà, l’épreuve du Kilomètre. Tu commences parfaitement en réalisant le meilleur temps des Qualifications et surtout un énorme chrono en 58"845…
QL : Je suis très content de ma course de Qualifications. Pour être complètement transparent, je n'ai pas eu de sensations extraordinaires pendant mon effort et quand j'ai vu le chrono en franchissant la ligne, j'étais hyper surpris et évidemment très content!  Mais j'ai tout de suite voulu rester dans ma bulle, on a vite fait de s'enflammer! À ce moment là, je n'avais fait que 50% du boulot, mais j'avais aussi fait 59"8!!!!!!
 
En Finale, tu es le dernier concurrent à t’élancer. A ce moment, le meilleur temps est celui de Bos avec 1'00"388. Te dis-tu cette fois c’est la bonne?
QL : Je n'ai pas vraiment fait attention aux chronos dans les détails, tout ce que j'ai vu c'est que tous les concurrents faisaient un peu moins bien qu'en qualifications. Bos, lui, était celui qui était le plus proche de son chrono! À ce moment là, je me répète dans ma tête que je dois juste reproduire la même chose que le matin. Je suis très concentré sur les aspects techniques et les points attentionnels importants (que je travaille beaucoup en préparation mentale). Je suis ancré dans l'instant présent et ne fais aucune projection! Tout ce que je veux c'est refaire 59 secondes!
 
Décris-nous cette Finale? 
QL : La finale a été très difficile! Je me suis bien senti sur le départ et surtout très bien dans le deuxième tour. Ensuite, sur cet effort, il faut accepter la douleur et faire en sorte que cela se passe le plus vite possible pour avoir mal le moins longtemps possible... haha! Le dernier tour aura été très très difficile, mais je me suis vraiment fait violence mentalement jusqu'à la ligne! Lorsque je regarde l'écran, je comprends que j'ai gagné, mais il ne se passe rien! Je suis tellement fatigué que je n'arrive pas trop à réaliser et à célébrer.... 
 
Tu remportes ton premier titre mondial élite au Vélodrome de Pruszkow, lieu de ta première participation aux Championnats Monde Elite (en 2009). Quel signe du destin, non?
QL : Oui c'est vrai, un sacré signe! J'ai toujours aimé ce vélodrome et grâce à ces beaux résultats, je vais continuer de l'aimer!! En 2008, j'avais aussi gagné 3 titres européens junior sur ce même vélodrome! Je suis super content et gonflé à bloc pour la suite!!!  
 
Album photos des Championnats du Monde ici

Les commentaires sont fermés.