Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/8/d650227900/htdocs/clickandbuilds/QuentinLafargueSiteOfficiel/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2364

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/8/d650227900/htdocs/clickandbuilds/QuentinLafargueSiteOfficiel/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2368

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/8/d650227900/htdocs/clickandbuilds/QuentinLafargueSiteOfficiel/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3169

Warning: session_start(): Cannot start session when headers already sent in /homepages/8/d650227900/htdocs/clickandbuilds/QuentinLafargueSiteOfficiel/wp-content/plugins/export-plugins-and-templates/export-plugins-templates.php on line 157
Site Officiel - Quentin Lafargue - Un 10ème titre national
aucun commentaire pour l'instant

Un 10ème titre national

Cette année tu participes aux Championnats de France avec le VCESQY TeamVoussert, ton nouveau club. Peux tu nous en dire plus sur le rôle de ton club dans ta saison et ta carrière ?

Quentin Lafargue : J’ai rejoint le VCESQY en octobre dernier avec un coéquipier, Quentin Caleyron. J'ai proposé à mon partenaire Voussert, qui me sponsorise depuis quelques saisons et qui est également le partenaire majoritaire du club, un projet à long terme. Il a apprécié et a proposé ce projet au club. Tous été très emballés et l’aventure a commencé. Quentin et moi avons été accueillis comme des rois! Thierry, notre président et l’ensemble des dirigeants du club sont vraiment aux petits soins avec nous, pour nous faciliter la vie au quotidien. C’est une belle aventure et je suis très fier de pouvoir porter nos couleurs, à domicile pour le Championnat de France!! 

La compétition démarre avec l’épreuve du kilomètre dont tu es le champion du monde. Ce maillot arc en ciel apporte-t-il une pression supplémentaire ?

QL : Pas de pression, mais une énorme envie de l’honorer! Mes 2 dernières séances avant la course ont été assez difficiles avec des chronos plutôt mauvais. Le jour de la course, j’avais vraiment envie de bien faire, je voulais gagner pour aller chercher une maillot de Champion de France et pouvoir l’offrir à notre club!!

J’ai vu les chronos des gars petit à petit. Malgré le niveau, je n’ai jamais paniqué. Pendant la course, j’ai senti que mon départ n’avait pas été « fou fou » mais je ne me suis jamais démobilisé. Je croyais en mes qualités de finisseur pour inverser la tendance dans le dernier tour. Et c’est ce qu’il s’est passé!!! J’étais très très heureux!

 

Cette victoire t’offre un 10ème titre de champion de France Élite. Quel est ton sentiment d'avoir atteint cette barre symbolique?

QL : Honnêtement, je ne le savais même pas. C’est très anecdotique lorsqu’on est encore en carrière. J’imagine que c’est peut être quelque chose qui fait plaisir à l’issue de sa carrière, mais aujourd'hui cela n'a finalement pas beaucoup d’importance. Gagner ce maillot bleu blanc rouge en portant un maillot arc en ciel a beaucoup plus d’impacts pour l’instant pour moi.  Le fait que ce soit le 10ème fait aussi forcément plaisir et montre que je suis présent depuis quelques temps déjà! 

Tu enchaînes le lendemain avec la vitesse individuelle. Quels étaient tes objectifs dans cette discipline que tu pratiques peu au plus haut niveau ces dernières années ?

QL : C’est vrai que je fais peu de vitesse individuelle en compétition internationale. Il faut savoir faire des choix parfois. On ne peut pas avoir 10 000 objectifs. La dernière fois que j’ai fait un 200m en compétition c’était en décembre, à Londres, je crois. 
Je n’avais pas vraiment d’objectifs, juste celui de voir ce que je valais physiquement. J’ai été très content en voyant mon chrono, mais je me suis aussi tout de suite dit, que la plupart des autres gars allaient faire mieux. Au final, je termine 3ème du 200m, en égalant mon record personnel 9’’76!!! Physiquement, je suis en bonne forme. Je me fais sortir en 1/4 par le futur Champion de France, plus par manque de pratique que sur une grosse erreur. Je n’ai pas forcément eu les bons réflexes et n’ai pas su saisir les opportunités.

Le Keirin est au programme du dernier jour de compétition. Raconte-nous cette dernière journée? 

QL : J’arrive au départ du Keirin déterminé. Je me suis conditionné comme lors d’une qualif en Coupe du Monde ou Championnat international, lorsque seul le 1er est qualifié pour la suite du tournoi. Je sais que la forme est là et je veux en profiter. La 1/2 finale se passe très bien, j’arrive à être patient et à produire mon effort au moment où je l’ai décidé. Je gagne la manche et en regardant le chrono dans les 200 derniers mètres, je vois 9’’98!!! Doublement content!!! 
En finale, le niveau est exceptionnel. L’ensemble des finalistes ont réalisé des chronos inférieurs à 9’’80 la veille au 200m. Cela annonce une finale extrêmement rapide! Vigier a tiré le 1 et moi le 5, Pervis dans ma roue. Pervis décide de prendre la tête dès que la moto s’écarte. Je ne m’enflamme pas. Je suis juste derrière Landerneau et j’ai envie de le suivre quand il fera son effort pour remonter. Finalement il ne bouge pas, Pervis temporise en tête et ca me permet de faire mon effort et de créer une vraie différence de vitesse. Je donne tout et j’arrive en tête à 1 tour et demi de l’arrivée. Je sais que j’ai creusé l’écart, mais je sais aussi que Vigier me court après. Je suis encore en tête à 100m de l’arrivée, mais Vigier est à côté de moi dans le virage et je me rends compte que cela va  être difficile. Je termine finalement 2ème, comme l’an dernier... Aucun regret cependant, j’ai été acteur, décisif et rapide. Mon objectif est donc atteint! 

Pour finir un petit mot sur la suite de cette saison pré-olympique...

QL : Maintenant, je vais profiter d’une petite semaine de repos pour recharger les batteries, faire des soins et anticiper la rentrée. Ensuite, cap sur la préparation des Championnats d’Europe d' Apeldoorn. Il y aura plus tard des manches de Coupe du monde qui restent encore à déterminer avec le staff. L’objectif étant d’être présent sur la saison complète que nous avons à faire avant de penser pleinement aux JO. On les a tous dans un coin de notre tête, mais on ne s’y focalisera qu’une fois que la sélection sera faite et officielle, à l’issue des Championnats du Monde 2020 de Berlin.