aucun commentaire pour l'instant

Derniers réglages en vue des Mondiaux

Après Glasgow et Apeldoorn, la suite de la Coupe du Monde se déroule de l’autre côté de l’Atlantique, à Cali pour la 3ème manche et à Los Angeles pour la 4ème manche.

En Colombie, à Cali, pour la 3ème manche, Quentin participe uniquement à la vitesse par équipe.

La première compétition de l’année 2017 est également utilisée pour faire des essais.   «Pour cette épreuve, je suis aligné en vitesse par équipe à un poste qui n’est pas habituel pour moi. L’idée est de vraiment travailler la phase de départ. Au poste de relayeur(2ème), il est très important de se servir du démarreur (1er coureur) pour partir encore plus vite. Ici à Cali, ce travail est notre priorité avec Clara, mon entraineur »   Ainsi lors des qualifications, l’ordre des coureurs est : Francois Pervis (1), Quentin Lafargue (2) et Benjamin Edelin (3). Une première course de qualification terminée en 44’317, leur permet d’accéder au premier tour. Une nouvelle combinaison est mise en place. Cette fois-ci c’est Benjamin Edelin en 1, François Pervis en 2 et Quentin en 3. Cette course, gagnée contre la Colombie et terminée en 44’398, permet à l’équipe de France de se qualifier et de concourir en finale pour la médaille bronze. Confrontée à la Russie, la France se présente avec la même combinaison que lors des qualifications : François Pervis (1) Quentin (2) et Benjamin Edelin (3). Avec un chrono de 44’679, les français s’inclinent face aux russes et terminent 4ème du tournoi.

Malgré l’absence de médaille, Quentin est satisfait de cette performance « Content d’être encore une fois dans le carré final. La régularité dans nos résultats nous permet d’approfondir encore plus notre travail. Ca nous donne confiance en ce que l’on fait! Nous sommes une équipe jeune et nous avons encore beaucoup à apprendre ensemble. On aurait pu être déçu, mais on préfère prendre cela comme de l’expérience en plus pour nous tous. »

En piste dans la ville d’Hollywood

Une semaine seulement après Cali et après 5 500 km de voyage, Quentin arrive dans la « Cité des Anges ».

Los  Angeles, ville candidate tout comme Paris à l’organisation des Jeux Olympiques 2024. Au programme de cette manche pour Quentin, la vitesse individuelle et la vitesse par équipe.

La compétition débute avec l’épreuve de vitesse individuelle. Les qualifications sur le 200m lancé sont très disputées (14e temps en 10’’075 pour Quentin alors que le 5e temps est de 10’’002). « C’était mon premier 200m en compétition depuis les Révolutions à Manchester fin novembre donc il fallait retrouver un peu de repères. Les sensations étaient bonnes, mais j’ai  fait une erreur de braquet. La piste n’avait pas le rendement que j’avais estimé. J’avais un peu gros. Néanmoins, le tournoi commence après le 200m. Et tout est possible!» Effectivement, Quentin se qualifie pour les ¼ de finale en éliminant coup sur coup S. Zalontay (en 1/16ème) et M. Chaebin (en 1/8ème). C’est alors plein de confiance que Quentin se présente en quart face au tchèque P. Kelemen. Après avoir remporté la première manche, Quentin se situe à une manche du dernier carré. « J’ai réussi à le surprendre en prenant la tête à un tour de l’arrivée. À ces vitesses-là, c’est quasi impossible de revenir en 1 tour »

La deuxième manche est aussi gagnée par Quentin, mais il se fait déclasser rapidement pour être sorti du couloir des sprinteurs durant le sprint final. «J’étais en tête mais je réagis un peu tard à son attaque. Pour le gêner, je monte un peu sur la piste et lui n’hésite pas une seule seconde à me foncer dessus. Il y a ensuite plusieurs contact dans le dernier tour car je ne voulais rien lâcher!!»

Lors de la belle, alors que Quentin a pris le couloir et se dirige vers la victoire, son adversaire lui ferme la porte et se rabat complètement sur lui. Il touche la roue avant de Quentin et l’envoie directement à terre. Quentin tombe assez lourdement sur son épaule droite. « J’avais pris la course en main !! J’avais réussi à le surprendre une nouvelle fois, en prenant la tête à un tour de l’arrivée. C’est là qu’il me « fauche » volontairement alors que j’étais déjà dans le couloir ». Le tchèque se fera déclasser par la suite. Quentin était donc officiellement qualifié pour les ½ finales du tournoi. Malheureusement, son épaule était trop douloureuse et Quentin a du être transporté à l’hôpital pour effectuer des examens « Malgré des douleurs assez présentent à l’épaule droite, il n’y a pas de fracture sur les radios et c’est le plus important en vue des Mondiaux en avril. Avec le staff médical, on finalisera le diagnostic dès notre retour en France. En attendant, je suis immobilisé coude au corps et j’encourage les copains. »

Suite aux examens réalisés au retour en France, il sera diagnostiqué une luxation postérieure de l’épaule droite. Avec une bonne récupération, ainsi qu’un gros travail en kiné et en rééducation, Quentin sera au départ des Championnats du Monde de Hong Kong du 12 au 16 avril 2017!

 

Les commentaires sont fermés.