aucun commentaire pour l'instant

Dernière compétition en 2018

Après la Coupe du Monde à Berlin, tu participais ce week-end à la 4ème manche de Coupe du Monde de la saison à Londres. Comme souvent en compétition, tu débutes avec l’épreuve de la vitesse par équipe le vendredi accompagné d’une équipe très jeune. Que retiens-tu de cette première journée de courses ?

Quentin Larfargue : L'équipe alignée était en effet très jeune. Mais c'est important de lancer les jeunes en coupe du monde dès que leur niveau le permet. C'est beaucoup d'expérience à engranger et j'étais content de les accompagner! J'intègre l'équipe lors du premier tour, après que Rayan Helal ait fait les qualifications. Malheureusement, avec le 8ème temps réalisé, nous sommes opposés à l'équipe des Pays Bas (meilleur temps des qualifs) et qui n'a pas perdu un seul tournoi de vitesse par équipe cette saison. Nous améliorons notre chrono de 5 dixièmes, mais ça ne suffira pas pour remporter le match. Le tournoi s'arrête là pour nous, mais je reste sur des sensations retrouvées et un ressenti plutôt positif de cette manche. Nous nous classons finalement 5ème.  
 
Tu participais le dimanche à la vitesse individuelle, épreuve dont tu n’avais plus couru au niveau mondial depuis plus d’un an. Dans ce cas, comment fait-on pour retrouver le plus rapidement ses repères ? 

QL : Effectivement, c'est difficile d'avoir beaucoup de repères. C'est en effet une discipline que je pratique peu mais qu'il est important de continuer à courir. Mon dernier tournoi remontait à celui des Championnats de France où j'avais terminé 3ème. J'avais pour objectif de réaliser un bon temps lors du 200m en essayant d'avoir un premier 100m plus rapide que d'habitude. Un chrono en  9''79 m'aurait entièrement satisfait!!  
 
Tu es le 1er coureur à t’elancer lors des qualifications. Cette place amène-t-elle une pression supplémentaire ? Et que penses-tu de ton chrono ? 

QL : Je suis passé en premier oui!! C'est la première fois que cela m'arrive, c'est lié au fait que j'ai peu couru en vitesse et que je n'ai pas beaucoup de points au classement UCI. Pas de pression supplémentaire et puis, au moins, j'étais sur d'avoir le meilleur temps (rires de Quentin)!! Je fais 9"88, ce qui n'est pas mal mais pas suffisant pour espérer batailler avec les plus forts... 
 
Tu es ensuite éliminé en 1/16ème de finale contre le colombien Quintero. Raconte nous cette course ? 

QL : Je perds sur une course peu spectaculaire. Il n'y a pas forcément d'erreur, à part une petite précipitation à l'amorce du dernier tour, qui se paie directement sur la ligne...  
 
Pour finir peux-tu nous dire deux mots sur ton programme durant les fêtes de fin d’année ? 

QL : Pour finir l'année, il me reste une bonne semaine et demie de travail avant de profiter d'un peu de repos pendant les fêtes. Des fêtes qui seront plutôt sous le signe de la modération car nous partons dès le 2 janvier à Nouméa pour un stage de préparation à la 5ème manche de coupe du monde en Nouvelle Zélande.  

Les commentaires sont fermés.